Archives par mot-clé : lauréat bourse déclics-jeunes 2015

mes photos février 2016

Février…. Brume, pluie, froid…..

Les arbres nus déploient leurs branchages….  L’occasion de les prendre en photo lors de deux ou trois sorties dans le Kochesberg, entre Hochfelden et Bouxwiller….

rangee-arbre-Karim-TATAI-Strasbourg
Rangée d’arbres près de Hochfelden (Alsace)
ruisseau-hochfelden-Karim-TATAI-Strasbourg
ruisseau près de Hochfelden (Alsace)
bord-route-Karim-TATAI-Strasbourg
bord de route près de Bouxwiller (Alsace)
arbre-brume-karim-tatai-Strasbourg
arbre dans la brume près de Bouxwiller (Alsace)
arbre-fevrier-2-Karim-TATAI-Strasbourg
arbres près de Bouxwiller
mur en hiver-Karim-TATAI-Strasbourg
Mur de rempart à bouxwiller
arbres-Karim-TATAI-Strasbourg
Rangée d’arbre près de Hochfelden (Alsace)
sous-bois-fevrier-Karim-TATAI-Strasbourg
Sous bois près de Wingen sur Moder (Alsace)

 

Karim TATAI, Lauréat National Bourse Déclics-jeune de la Fondation de France

Le 5 octobre 2015 a eu lieu au théâtre Le Trianon, la remise des prix de la Bourse Déclics-jeunes de la Fondation de France. Continuer la lecture de Karim TATAI, Lauréat National Bourse Déclics-jeune de la Fondation de France

Lauréat bourse déclics-jeunes Fondation de France

 

Heureux !!!!

Comment ne pas l’être à l’annonce de cette distinction… Je vais pouvoir continuer à faire des photos, à exposer avec un coup de pouce inespéré et incroyable, celui de la Fondation de France .

Ce n’était pas gagné d’avance…. Un concours national, avec un dossier atypique, mes six ans de parcours photographique, le projet d’exposer, encore et encore, mes photos pour dire le monde….. et mon handicap en ligne de fond…

Photographier pour exister, exposer pour communiquer…

coeur miroir, K love, Karim TATAI Strasbourg
Exposition K Love Karim TATAI Strasbourg

Alors, je dédie ce prix à tous les sans-voix comme moi qui n’ont pas eu la chance d’être écoutés et entendus dans leurs cris de  quête d’existence et leurs colères silencieuses, enfermés dans leurs têtes, leurs corps,  des centres ou des médicaments face à l’impuissance pour les aider à atteindre leurs rêves.

Je remercie tous ceux sans qui cette aventure photographique n’aurait pas pu avoir lieu et qui ont contribué à me permettre d’être ce que je suis. La liste est très longue, mais ils se reconnaîtront.

Si vous souhaitez accueillir une de mes expositions,  n’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous